Les Chacals. Couple libéré et libertin, mordant, sarcastique, chacal.. ex bonnes poires individuelles. Nos aventures et mésaventures dans les soirées, et sur les sites échangistes.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 24 novembre 2011

La princesse endiablée

diablesse2.jpg

vendredi 18 novembre 2011

Plan gynéco chez Papa Z

Infirmiere.jpg La semaine dernière, mon chacal reçoit un SMS de Patricia, une amie à lui avide de sperme, gang bang et bonnes défonces, qui dit qu'elle sera sur Paris la semaine suivante et passera chez Z. Comme nous n'avons pas vu notre papa depuis la dernière soirée en septembre, nous souhaitons profiter de l'occasion et illico le contactons pour lui signaler que nous passerons.

(Au passage, pourquoi notre papa ? Et bien c'est grâce à lui que j'ai rencontré mon mâle.)

Notre sacré Z, organisateur hors pair, en profite alors pour m'exposer le plan qu'il concocte pour elle et qui sera une surprise... Patricia lui a raconté son fantasme. Elle rêve d'une visite chez un gynéco pervers entouré de ses étudiants. Ni une ni deux, il lui trouve la table adéquate. Ni une ni deux, il lui trouve un vrai médecin ! Ni une ni deux, sachant qu'on vient, il prévoit mon chacal dans les troupes... Ni une ni deux, je me vois grave en infirmière !!! L'idée m'excite déjà.... Nous sommes allés chercher la tenue idéale à Concorde, avec les bas blancs qui vont bien et je m'imagine déjà dans ce rôle.

Z et mon chacal ont dit à Patricia que nous irions juste dîner au restaurant tous les 4 et il a bien pris soin de ne pas afficher le plan sur son blog tant qu'elle pouvait le lire. Il aura attendu qu'elle soit à son travail, certain qu'elle n'aurait pas accès à internet. Mon rôle est alors défini : "Une infirmière sera présente uniquement pour tater, soupeser, sucer, branler et faire bander la virilité de ces 5 hommes et les rendre ainsi présentables pour leur victime TRES consentante d'un soir" et une belle photo de mon cul est affichée. Je kiffe grave de voir mon cul affiché sur son blog.

Nous arrivons en avance chez lui, en même temps que les "étudiants" et le médecin. Papa Z briefe correctement les messieurs et nous donne les consignes à suivre à la lettre. Ces messieurs devront d'ailleurs tous passer par la case salle de bain pour se laver leur outil principal. J'en profite pour revêtir ma super tenue à l'étage. Lorsque je redescends et que ces messieurs me voient, ça semble en émoustiller quelques uns. Nous prenons un verre puis mon chacal et papa Z nous quittent pour aller récupérer la belle à la station de métro. Pendant ce temps là, nous discutons tranquillement. Un des messieurs ayant revêtis la blouse et ayant beaucoup d'humour me fera beaucoup rire et contribuera à détendre l'atmosphère.

Quelques minutes plus tard, la belle descendra tenue en laisse par mon chacal qui l'allongera fermement sur la fameuse table et nous la livrera. Eheheheheh, ça m'excite de voir mon chacal en mode dominant, il sait y faire le bougre !... Elle nous fera quelques tentatives déguisées de défense mais.... déjà mon chacal est le plus fort hein ! Et puis une fois les mains de notre gynécologue posées sur elle, elle commencera à gémir de plaisir et d'envie. Ce dernier nous fait une belle leçon d'anatomie. Palpation des seins, touché vaginal, jusqu'à la mise en place du spéculum. Tiens j'avais jamais eu l'occasion de voir le fond d'un vagin, c'est chose faite !! Merci Rourou.

Après cette belle leçon, place à la pratique pour nos étudiants et à leur mise en forme... Je commence à sucer avec gourmandise toutes les queues qui se présenteront à ma bouche afin d'en préparer quelques unes pour les trous de la belle Patricia. Ils sont une dizaine. J'en vois de toutes les tailles, de la plus minuscule à un gabarit plutôt bon. J'arrive à en dresser certaines au premier coup de langue, d'autres se font très résistantes. Alors que je m'acharnais sur une plutôt petite sans arriver à la faire bander correctement, me voyant dans la galère mon chacal décide de venir "m'aider" de ses mots... Il commence à dire des trucs salaces de type "mmmh ça te plait hein ?! Tu aimes sucer des GROSSES queues en me regardant hein !!" et là, interloquée, je sors la bite de ma bouche et lui rétorque illico et spontanément "Grosse ???!!!! Tout est relatif hein !!!..." et c'est après cette gaffe que j'ai senti ce sexe se rétracter plutôt que grossir. Gloups.... bon......

Pendant ce temps, Patricia se fait joyeusement démonter. On la verra plus tard se redresser de la table, avec une attitude genre "habitée" (elle aurait dû faire le casting pour l'exorciste) et le visage couvert de sperme. Ce qui est particulièrement amusant, c'est qu'elle fera tout une partie du plan en ayant son mari au téléphone en direct live. Aaaaaaah c'est si beau l'amour !!!...

Une fois le plan terminé et la joyeuse bande épongée, salle de bain, changement de fringues pour retourner dans ma peau de femme "normale" et nous nous retrouvons tous au restaurant pour un fabuleux dîner offert par papa Z.

Bisous les coquins !

jeudi 17 novembre 2011

La femelle chacal en infirmière

Infirmiere.jpg

mercredi 16 novembre 2011

Soirée du 11 Novembre 2011 chez Mastermind75 au WE

Depuis notre petite soirée chez aux_s_cougars, notre objectif principal était l'organisation de notre petite soirée à domicile avec quelques couples et hommes seuls.La chasse pour trouver les invités occupait tout mon esprit et mon temps libre. Car faut bien le dire, ce n'est pas si simple et ceci fera l'objet d'un prochain billet...

Bref, mercredi je reçois avec surprise un SMS d'Axel (mastermind75) qui me demande si je souhaite venir à leur soirée. J'avais bien reçu le flyer quelques temps plus tôt par mail mais c'est un peu comme une pub qui se perd parmi d'autres et je n'y avais pas prêté attention. Le fait de recevoir un texto qui semblait personnel fut différent et comme nous étions libres ce soir là... Après tout, cela allait m'aérer l'esprit juste avant notre soirée à nous du lendemain.

Le thème : Halloween. Bon ben j'avais encore mes cornes de la soirée précédente, suffisait juste de ressortir la robe vinyl. Zut deux fois de suite ça fait chelou ! Bref, j'en parle à mon amie Kes qui elle aussi reprend le même déguisement. Alors ni vu ni connu hop hop hop ! On prend les mêmes (fringues) et on recommence ! Cette fois, on a trouvé d'autres lentilles : Roses fluo pour moi et blanches version toile d'araignée pour mon chacal.

Nous nous préparons donc comme d'habitude avec cette excitation, fébrilité qui nous habite à chaque fois que l'on sort en mode chacal. La métamorphose nous plaît par dessus tout. Le fait de sortir du droit chemin, se couper de la "normalité".

On part en tenue camouflage, moto oblige, et nous arrivons à la porte du WE. On nous ouvre et on nous toise du regard de la tête aux pieds comme si nous nous étions trompés de porte. Je m'empresse de lui dire que nous sommes sur la liste d'invités et qu'il est prévu que nous nous changions (le jean, blouson cuir etc n'étant pas approprié pour ce type de soirée...).

Nous montons les premiers escaliers pour se rendre à l'accueil (7 étages ce lieu, soirée step !). Axel nous aperçoit et nous salue illico. C'est toujours agréable d'être reconnue. Ensuite nous apercevons Yasmina qui nous salue illico aussi. C'est la classe ! Je ne suis pas peu fière de les présenter à mon chacal en titre.

Le premier homme que je croise avec son beau chapeau m'est familier et me fait aussitôt penser que "bordel, j'aurais dû le faire ce putain de lavement anal !!... j'avais pas prévu de me faire enculer ce soir moi, suis dans la merde (dans tous les sens du terme)". Dans un premier temps il n'est pas possible d'atteindre le bar alors je décide de faire visiter le lieu à mon mâle et nous voilà partis en randonnée. Belle petite piste de danse, barres de pole dance, coins câlins cosy, tout est opérationnel. Nous remontons prendre notre verre au bar et y trouvons notre amie Kes. Discussion, détente.... le temps passe et nous descendons à l'étage de la piste de danse. Notre belle Kes allume diaboliquement sa proie sur la piste. Il me faudra quelques verres de plus pour me lâcher un peu et commencer les hostilités version "j'allume mon chacal en ondulant un peu pour lui pendant qu'un autre derrière me tripote la chatte".

Pause toilette : J'attends mon tour, 10 minutes au moins... merde, quelqu'un est en train de sinistrer la zone ou quoi ?? Quand je rentre enfin dans les chiottes, drôle de configuration : Y'en a deux l'un à côté de l'autre, sans séparation, au choix ! Ou alors j'ai trop bu. On peut pisser ou chier en duo côte à côte en se regardant !! Ca c'est de l'innovation de ouf ! Mais en l'occurrence, là il fallait trouver le trône qui était le moins rempli par l'eau et euuuh, le reste qui flotte... puis faire en sorte de ne pas faire déborder celui de mon choix par ce que j'allais y mettre. Tout un art ! Je décide de me laver les mains dans le lavabo extérieur aux chiottes malgré celui qui était à l'intérieur pour pas faire attendre les gens qui attendaient derrière. Je me mets le savon dans les mains, me les frotte et là VDM y'a pas d'eau qui coule !!! Obligée de refaire la queue pour me rincer mes petites mains et me les essuyer sur ma robe, faute de papier/serviette.

Je retourne sur la piste danser un peu puis nous décidons qu'il est temps d'aller nous amuser un peu. Nous trouvons un petit coin de libre près des escaliers. Je commence à sucer et il ne fallu pas longtemps pour me retrouver avec un champs de bites à éponger. Paraît qu'il y avait une file d'attente dans les escaliers. Motivée par les paroles de mon chacal, je m'amusais comme une petite folle. J'ai commencé à vraiment jubiler quand il a commencé à compter les éjaculations de ces messieurs façon "1-0". Je suis allée jusqu'à 10, histoire de... Je passe les détails sur l'état du coin après.

Nous remontons ensuite prendre un verre, dansouiller... puis je commence à culpabiliser que mon chacal ne ce soit pas amusé lui aussi mais n'est resté que spectateur de mes jeux. Nous décidons alors de lui trouver une proie. Ce fut chose quasiment faite mais la jolie dame au dernier moment s'est esquivée. Ni une ni deux je décide de le vider comme il se doit avec gourmandise et toute la passion que j'ai pour lui. Il tiendra 15 secondes..... record battu ! Sans les mains wouuuuuh !!!!

Nous remontons, prenons un dernier verre, puis discussion de nos exploits respectifs avec notre jolie Kes et nous décidons qu'il est temps de s'envoler vers d'autres aventures (en l’occurrence le lit pour y dormir). Nous avons passé une très bonne soirée. Nous nous couchons à 5h du matin, sourire aux lèvres. Quelques heures de sommeil avant de nous consacrer à notre propre soirée du lendemain....

Bises les coquins

mardi 15 novembre 2011

Soirée du 5 Novembre 2011 chez "aux_s_cougars"

Nous n'étions pas retournés sur les lieux du crime depuis un mois et demi. La route nous est familière, et pourtant l'excitation est différente. Plusieurs fois, pendant la route, des éclairs de lucidité nous remettent dans l'ambiance attendue : "Ah zut, on va pas pouvoir se changer avant que tout le monde arrive".. "Rhaaa, faut qu'on amène une bouteille ce coup ci!"

Le dress-code nous avait tout d'abord laissés un peu sceptiques : Halloween - avec une semaine de retard. Puis la tension, la fébrilité monte avec nos préparatifs. Les idées de déguisement nous viennent : Une sorcière ? Une vampirella ?

Quelques emplettes au magasin de farces et attrapes : Tout a été dévalisé par les soirées Halloween de la semaine précédente. Une idée nous motive particulièrement : les lentilles de contact fantaisie. plus pratique qu'un déguisement, surtout si il faut l'enlever... et le regard a toujours été important, dans l'approche des chacals. Le modèle "yeux de chats" attire mon attention, tandis que la princesse est carrément orientée "yeux de démons". Le manque de temps nous fait hélas nous rabattre sur des lentilles aux couleurs "naturelles". résultat : très beau, dégradé mais pas trop.. du coup on ne voit rien. Enfin si, un très léger reflet, presque naturel. Alors que le but était au contraire un regard sur-naturel.

Une fois sur place, l'accueil est parfait. Nom et pseudo indiqués sur la liste des invités, mots gentils de bienvenue de l'organisatrice. Nous prenons des leçons pour nos propres soirées! Un moment d'hésitation nous empêche d'aller rejoindre "nos places" derrière le bar, et près des vestiaires. Nous sommes même déconcertés de voir d'autres personnes à NOS places.

"Hum.. et donc on fait quoi maintenant?" Assis dans les canapés, la musique nous semble trop forte - ou bien est-ce la proximité du haut parleur ? Les plats proposés sont d'une qualité bien supérieure aux chips/cahuètes que l'on peut parfois rencontrer. Ma Fely vide gaiement les flûtes de champagne (à défaut d'autre choses).

La tenue de la princesse (des ténèbres) est parfaite : très peu contraignante (les cornes en serre-tête se font oublier) et l'impact est important (surtout avec le martinet et la tenue vinyl).

Dans la pénombre de la piste de danse, les lentilles de contact nous déçoivent : on ne voit aucune différence. Enfin sauf pour mes yeux qui commencent à piquer et qui pour le coup vont virer à ce fameux rouge démon (ou camé?). Au revoir belles lentilles... un tour aux toilettes et puis s'en vont! Mais l'idée reste dans nos tëtes. Pourvu qu'un jour cela reste dans nos yeux.

Je me retrouve donc sans déguisement, mais aucune remarque ne nous est faite à l'accueil. Au vu du peu d'hommes déguisés, de toutes façons... Nous avons un Zorro, un pirate et un bourreau, visage bien couvert, ce qui nous fait plus rire que peur. Ou plutôt si : peur de voir les vrais visages... C'est sur ces pensées que le ton est donné : confortablement installés dans les canapés, les chacals s'en donnent à coeur joie à imaginer les visages, les désirs, et les professions des sorcières venues s'encanailler.

Heureusement, nous croisons rapidement des visages connus : la mini-kes, et un couple Alfacool.

La soirée est déjà bien avancée et l'étage du bas est encore plein de monde. Les hostilités semblent avoir du mal à s'ouvrir. Nous ne sommes toujours pas montés dans les chambres car la miss est en général "du deuxième/fin de service". Je laisse quelques instants ma belle discuter avec son amie pour aller renflouer nos flûtes encore vides. Il aura suffit de ce laps de temps pour que la piste et les canapés jusqu'alors bondés soient désertés. Comme une volée de moineaux, ou bien un joueur de flute qui serait passé par là, ensorcelant hommes et femmes : "montez, on va commencer !"

Le temps passe et lorsque nous montons pour ce fameux 2ème service, la chambre du fond est libre. Seule une demoiselle à la peau très blanche nous y rejoindra pour s'y amuser avec un jeune black qui a l'air bien motivé. Les draps sont nickel... pour l'instant. La princesse des chacals prend alors les choses en main. Enfin en bouche. Et ses caresses sont les bienvenues, car je suis loin d'être en grande forme. Le martinet change de main, je me retrouve les bras en croix, à me faire flageller le dos d'une main experte. Pendant que la Fely, non moins experte, s'occupe de ma queue, désormais en bonne forme.

Hélas ce spectacle ne semble pas émoustiller le public. Curieux, souriants, sourcils levés, mais pas de vraie interaction. Pas de commentaires, ni rires, ni encouragements. On nous gratifiera d'un "C'est spécial ça"... Cette absence de réaction des "passants" nous touche, car nous sommes habitués à plus de hardiesse. Même en passant par une petite levrette, personne n'ose approcher ma belle, qui n'est pourtant pas farouche lorsque sa bouche est libre.

Nous ne menons pas bien loin nos étreintes, et je décide assez rapidement de "finir" ma chacalle. Ce sera donc assise sur un coin de lit, les bras tenus, que je la fais gicler fort sur ces pauvres draps qui en prennent pour leur grade. Giclée bien appréciée par notre camarade de lit, qui dit "je suis toute sèche, moi", dommage. Piètre compliment pour son amant qui s'échine depuis 20 minutes...

Un passage par la douche car la chaleur est comme toujours bien présente, et nous revoilà sur les canapés. Les desserts ont entre temps été installés sur les tables : de vraies tartes et brownies maison! Voilà qui change singulièrement des buffets servis habituellement. Un passage au bar pour une dernière coupe nous apprend que.. c'est trop tard, et qu'il est l'heure de boire du café! Heureusement, il reste du Red Bull, tout aussi efficace, et plus festif.

Quelques minutes plus tard, les yeux plongés dans ceux de ma belle, le verdict tombe : "on se casse ?"

mercredi 2 novembre 2011

VDM du mâle chacal

Parce que ça peut arriver à n'importe qui, parce que ça nous a fait mourir de rires, parce qu'à la base c'était un dossier classé "secret confidentiel" à enterrer.... Parce qu'il aurait surtout dû me payer pour ne pas le relater... et pour finir, parce que je suis la femelle du chacal tout simplement, voici donc une première anecdote (d'une série à venir) :

En septembre, nous sommes partis à l'improviste en week-end en Normandie. Partant en moto, nous avons pris le strict minimum en termes de fringues et affaires de toilette, le coffre sur ces engins là n'étant pas extensible... Comme nous sommes partis tardivement (coup de tête oblige) nous avons fait une petite halte pour passer la nuit à Forges les Eaux dans un charmant petit hôtel (avouons que c'est quand même le trou du cul du monde cette ville, bref, on aurait cru être chez les grands-parents).

Le matin, vers 7h30 comme beaucoup de matins je sens un tremblement de terre dans le lit (mon mâle qui se branle...). Vous allez vous demander "pourquoi ne réveille-t-il pas sa femelle ?" ? Il a déjà tenté et en général je le refroidis illico par un grognement éloquent (je ne suis pas tellement du matin, d'où mon surnom de "boudouille").... Bref, de ce fait, il utilise les grands moyens : ses mains. Pour ne pas salir les draps et gicler proprement, il utilise son t-shirt blanc de la veille. Histoire que mamie ne soit pas choquée de retrouver du foutre frais sur les draps immaculés. Genre 2 heures après, il se lève et file prendre sa douche en emmenant un t-shirt propre avec lui qu'il dépose délicatement dans la salle de bain. Seulement..... le hic..... c'est qu'il y a eu une inondation dans cette dite salle de bain et que son beau t-shirt tout beau, tout propre s'est retrouvé inutilisable....

La solution restante : Remettre le fameux t-shirt dans lequel il avait giclé.... !! C'est donc ainsi que ce maniaque de l'hygiène a passé la journée avec son t-shirt couvert de foutre séché...... Petit-dej, sieste à la plage, restaurant, balade dans les rues piétonnes, jusqu'à notre retour sur Panam... (Pour ceux qui n'oseraient pas poser la question : Non ça ne sentait pas trop...)

Bises les coquins !

mardi 1 novembre 2011

En Action

Les ablutions de la belle interrompues par l'arrivée d'un chacal en rut..

Parce qu'on se doute bien que vous étiez curieux de nous voir un peu en action..

Ablutions

mercredi 26 octobre 2011

La princesse du lundi soir, offerte à son mâle

Princesse du lundi

Compte-rendu de notre visite au MoonCity du dimanche 23 octobre 2011

J'affectionne particulièrement cet endroit où je suis allée plusieurs fois et dont je trouve la déco complètement à mon goût, statues védiques, murs façon grotte venant du Rajhastan, bel éclairage... J'aime venir m'y détendre dans le jacuzzi, boire un verre tranquilou et profiter du buffet à 21 heures qui est plutôt très acceptable.

J'ai donc décidé ce jour là de faire découvrir tout cela à mon chacal... mais apparemment, ce ne fut pas le bon jour.

Premier désagrément : Le pédiluve avec la raclette qui traîne dedans et un seau... et tout plein de moumoutes de poussière. C'est simple, on aurait cru que les sols avaient été nettoyés et toutes les merdes rassemblées dans ce petit bassin... Certaines personnes passaient dedans en râlant ou prenant un air de dégoût, d'autres plus téméraires jouaient les équilibristes sur le mur pour ne pas y tremper un orteil...

Nous prenons alors notre douche juste à côté et je décide de faire plouf dans le fameux jacuzzi que j'affectionne tant.... Horreur, malheur, il est froid !!! Je garde mon sourire de circonstance parce que les bulles ça fait quand même du bien à mes courbatures du sport du vendredi d'avant mais bon, ça caille sévère quand même hein !! Mon mâle et moi après 5 minutes dans l'eau froide à claquer des dents, nous décidons d'aller nous réchauffer dans le hammam... Là, je prends ma serviette, mon paréo car il est arrivé plusieurs fois de me le faire piquer par la personne qui s'occupe de l'entretien et qui estime que ce sont des éléments abandonnés.... C'est chiant de retourner à poil à l'accueil et traverser le bar etc pour en redemander au comptoir d'accueil... ! Surtout quand on n'est pas naturiste... Moi messieurs dames, je suis une libertine pudique !!!

Nous voici donc dans le hammam... bon, il fait chaud mais pas excessif quoi..... pas de quoi tellement suer. Bref, du coup on a bien dû y rester 1/2 heure.

20h30, nous décidons d'aller boire un verre en attendant le buffet à 21 heures. ET là !! Surprise, tous les canapés sont pris, reste un pauvre tabouret au bar que nous décidons d'occuper en attendant qu'un autre se libère, ce qui ne tardera pas. Visiblement, le bar lounge et le buffet étaient ce jour là les seuls intérêts du lieu.

21h00, le buffet n'étant pas encore ouvert, il y avait déjà une file de 25 personnes qui attendaient.... Nous avons décidé d'attendre un peu notre tour, tranquillement assis à siroter notre verre... Mauvaise idée !!! Quand mon tour arriva, certains plats étaient déjà vides ! Et quand le tour de mon chacal qui n'aime pas les tomates arriva..... ben il lui resta un peu de concombres et du jambon recomposé, vous savez, celui qui s'achète par 10.000 tranches sous vide...

Après ce fabuleux dîner, on décide mon mâle et moi de refaire un petit hammam pour la digestion... Quand on est rentrés, excusez du terme mais euuuh..... comment dire ??? Il y avait une odeur de chatte mycosée dedans... La fameuse odeur de marée basse.... !! Bref, on est rentrés et on est ressortis illico !! Histoire de ne pas rendre ce merveilleux dîner déjà très light... Un petit peu d'eucalyptus ça ferait pas de mal hein.

On fait un tour dans les coins câlins, sans grande conviction car nous n'étions plus d'humeur du tout à coquiner. Il ne s'y passait pas grand chose. Visiblement ça avait refroidi beaucoup de monde.

Quand on a redescendu les escaliers, là, la cerise sur le gâteau !! --> On découvre un carré sur le côté dont la plaque du dessus avait été enlevée et où il y avait une eau noire et dégueulasse, puante même avec des vieilles capotes usagées qui flottaient à la surface... bref, vue sur les égouts !!

On est donc repartis au vestiaire pour se rhabiller et filer de là vite fait.... avec les boules parce que bon, c'est quand même 58 euros l'entrée pour les couples.... et d'une soirée détente que j'avais imaginé, ben ça m'a plutôt fait enrager.

Alors bien sûr, j'ai connu des jours meilleurs au Mooncity... Mais il va me falloir un peu de temps pour y remettre les pieds.

Bises à vous les coquins !

lundi 24 octobre 2011

Impressions, sensations, commentaires suite à exhib du 22 octobre 2011

Il faut tout d'abord savoir que nous avions déjà fait une exhib improvisée le 18 octobre, de 24 minutes, ne montrant que notre chat, des menottes et un god ceinture, sans jamais montrer nos visages. Une exhibition faite de suggestions, qui avait rapporté 235 visiteurs...

Pour celle du 22 octobre nous avons décidé de bien faire les choses. Nous l'avons tout d'abord programmée à l'avance, ensuite nous avons acheté une webcam de meilleure qualité et avec un fil, de manière à pouvoir la bouger, nous avons travaillé les éclairages, l'atmosphère générale, jusqu'à notre tenue...

Une soirée étant prévue chez nous le 12 novembre, nous avions prévu de faire quelque chose de soft, de manière à ne pas effrayer les couples potentiellement intéressés. Mes aventures d'exhibition par le passé m'ont démontré qu'en buvant un verre d'alcool on pouvait se faire taxer d'alcoolique ou bien aimer les mots crus et le tirage de cheveux pouvait me faire passer pour une cinglée qui n'aime que ça et incapable d'être dans la sensualité... bref, nous avions décidé de faire du sage...

Nous avons donc commencé gentiment... nuisette rouge, caresses... pendant presque 30 minutes durant lesquelles nous n'avons attiré qu'une vingtaine de personnes maximum...; Il est clair qu'on se faisait chier mais c'était joli et mignon. Le joli et mignon a-t-il sa place un samedi soir pour la branlette avant dodo ?? Apparemment non.

Ensuite, j'ai décidé de passer alors à l'action et d'entamer une fellation comme je les aime, dévorante... Je crois qu'à ce moment là le nombre de visiteurs à commencé à grimper... Ensuite mon chacal a décidé de passer lui aussi à l'action et a voulu me sodomiser; nous avons alors proposé un choix à nos visiteurs : 1 me faire prendre à sec, 2 me préparer avant de me sodomiser et...... proposition inopinée de mon chacal : 3 : m'enfoncer le gros tube de gel Durex dans mon petit trou... Vous savez ? Le violet..... celui pour les massages... Nos visiteurs ont choisi l'insolite : le tube Durex !! Et moi étant une sale gosse qui adore les défis, je me suis donc exécutée (maintenant je peux vous le dire, je ne ferais pas ça tous les jours............ à froid c'est quand même euuuh pas facile !) C'est je crois à ce moment là que nous avons eu notre pic de visiteurs !! Mais pas un gros pic hein.... 268 visiteurs, donc quelques visites de plus que l'exhib de mon chat, du god ceinture tout seul et des menottes....

Conclusion : Inutile de se faire chier hein !! Muahahahhaha !!! La prochaine fois, si je pose ma nuisette toute seule sur le canapé avec le tube Durex et qu'on laisse les gens imaginer le reste, ça aura un succès monstrueux ! Bises à vous tous les coquins qui me lisez !!

jeudi 20 octobre 2011

Les chacals s'exhibent et s'accouplent !!

Venez faire notre connaissance samedi 22 octobre à 22h00 sur le site netechangisme.com, on ne mord pas (du moins, pas tout de suite)

Flyer

Soirée des chacals 12 novembre 2011

Pour qui ?
4 couples (y compris nous), 2 étalons seuls courtois, respectueux, libertins dans l'âme.

Pourquoi ?
Parce que nous adorons recevoir, nous proposons de vous accueillir pour un petit moment de convivialité. Au programme, champagne, grignotage, discussions coquines et..... laissons le charme agir ! Tout est permis, rien n'est obligatoire.

Pour quand ?
Samedi 12 novembre - 21 h 15

Où ça ?
Appartement sympa du 19ème arrondissement proche Porte de Pantin. Quartier calme.

Comment ?
Si vous avez envie de participer, merci de m'envoyer vos prénoms et votre numéro de téléphone par mail à princesse_fely@les-chacals.fr Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Nous sommes également souvent connectés sur le tchat de netechangisme.com avec notre fiche "les-chacals"

Au plaisir de vous rencontrer !

mercredi 19 octobre 2011

Qui sommes-nous ? Du point de vue de la princesse

Elle vu par elle : Brunette, 1m68, 52 kilos, 85b pour les seins, 40 pour les pieds... ! Voilà pour le physique. On me dit souvent élégante et classe. Je me trouve assez piquante et sarcastique. Un esprit pragmatique, pas tout à fait blasée. Deux personnalités en moi. La première et la principale : Tendre, discrète, très douce, sensible, ayant peur de tout ce qui m'entoure, observatrice, trop gentille. C'est la personnalité que je réserve aux personnes que je connais peu ou dans le milieu professionnel. Celle-ce s'habille très simplement, jeans, chaussures plates, petit haut tranquille, pas maquillée. La seconde personnalité : Battante, sarcastique un max, parfois insolente, franche et directe, crue, très joueuse, c'est mon démon intérieur. Celle-ci est en robe sexy, talons, maquillée.

Pour ce qui est de ma vie de libérée, j'y suis venue comme beaucoup de monde suite à une grosse déception amoureuse, le coeur brisé. Avec la ferme intention de ne plus tomber amoureuse mais plutôt de consommer les hommes tels des objets dont on peut se débarrasser directement après en avoir fait son affaire et surtout une furieuse envie de leur montrer que c'est moi qui les baise . Certes, j'avais des prédispositions.... Par le passé, j'ai écumé les sites de rencontres tels Caramail, spraydate où j'ai fait jusqu'à 3 rencontres par jour. J'ai bossé en tant que hôtesse en téléphonie rose et strip-teaseuse msn pour arrondir mes fins de mois, puis actrice X pro-am. En gros, oui j'aime le sexe hard. A noter que dans ma vie de tous les jours, je suis cadre administrative dans une chouette entreprise tout à fait sérieuse... Ce sont des collègues du X qui m'ont fait découvrir ma première soirée libertine. J'étais à cette époque fan de pluralité et en recherche de mes limites au niveau endurance, nombre d'hommes etc.... J'ai donc été d'abord une libertine boulimique de sexes d'hommes... Puis après avoir écumé toutes les aspérités de la quantité, je me suis attaquée à la qualité. Du garage à bites sans oeil que j'étais, je suis devenue alors princesse avec toute la sélectivité qui va avec. Ne me baisait plus qui voulait... J'ai donc eu des relations intéressantes avec des étalons remarquables et remarqués. Je suis finalement tombée sur mon chacal..... Ce qui m'a plu en lui ? Je le dis toujours comme ça (mais c'est si vrai....) : Il me traite en permanence comme une princesse, sauf au lit où je deviens sa chienne. Il a cet art d'être le plus doux des princes doublé du plus pourri des chacals.... et finalement, je me retrouve totalement en lui.

Lui vu par elle : Un brun de 1m71 (à vérifier), 63 kilos (à vérifier aussi, vu ce qu'on bouffe...), un 40 fillette côté pied. Il est propre !! Il a un budget lingettes/savons/dentifrice/solution dentaire/coton-tiges à faire pleurer... Et le lavabo après les toilettes, ce n'est pas seulement pour les mains... Il est un brin psycho-maniaco rigidos ! Pas question de foutre le bordel dans l'appartement, tout doit être à sa place, et pas trop de meubles svp.... Il donne l'air posé, réfléchi, calme, incarne presque la sagesse et pourtant, certains le connaissant craignent en permanence de le voir brandir tout à coup un sabre de derrière les fagots... (pour protéger sa belle ? ou son honneur ?). Jolis regards (au pluriel oui...) et un sourire franc qui nous fait toujours du bien. A défaut, quand il tire la gueule, il fait très peur ! Il a lui aussi sa double personnalité : Pour la première : discret, sensible, doux, trop gentil, il observe et analyse avant d'agir et ne fonce pas tête baissée, surprenant, rigoureux, pas toujours à l'heure ! Pour ce qui est de l'autre personnalité : euuuuh branleur ?? muahahhaha !! Très pervers, joueur, nous pousse dans nos retranchements pour mieux nous manger. Un gourmet et gourmand. Votre plaisir lui procurera son plaisir. Il accroche vos orgasmes tels des trophées à son tableau de chasse. Mais il n'oublie pas pour autant de marquer son territoire de manière très animale et crue. Vos limites seront les siennes, ce qui n'est pas forcément le cas inversement. Pour son histoire personnelle qui l'a fait devenir libéré et libertin, je jette l'éponge.

Nous vu par elle : En couple, nous avons aussi notre double personnalité. Nous sommes d'abord des "gens tout à fait normaux", avec un emploi sérieux, ne se faisant pas trop remarquer. On observe, on commente entre nous, trop gentils même à deux mais on essaye de se soigner déjà mutuellement (ça promet encore pas mal de déménagements d'amis et services en tous genres....). Nous ne laissons pas beaucoup de place au hasard, pas tellement aventuriers. On aime les choses carrées. Un appartement sympa, un chat qui dort dans le canapé, normal quoi.... Mais quand on se libère, on peut aussi se mettre à poil en pleine rue un soir juste pour rire, ou se moquer d'un panneau "attention sol mouillé" et ne rien trouver de mieux que de répandre le jus de madame qui aura coulé sous les doigts de monsieur juste pour la photo bidon que ça va être, ou encore au restaurant enfoncer une lampe électrique dans la chatte de madame, que monsieur léchera avec gourmandise juste pour s'amuser du regard de ces messieurs qui se font chier à mourir aux tables qui nous entourent.... Ce qui fait de nous un couple peut-être imprévisible et très caméléon....

Logiquement, notre Dieu

Le dieu-chacal, Anubis.

anubis style

Anubis

mardi 18 octobre 2011

Reproduction

Le chacal Doré et la parade Nuptiale..

Nuptial

page 3 de 3 -