Les Chacals. Couple libéré et libertin, mordant, sarcastique, chacal.. ex bonnes poires individuelles. Nos aventures et mésaventures dans les soirées, et sur les sites échangistes.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Soirée échangiste

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 23 février 2014

Soirée des chacals - Samedi 1er Mars 2014


Nous organisons une soirée Samedi 1er Mars 2014 à 20h à notre domicile dans le 20ème arrondissement de Paris.
Format "trio", environ 5 couples - nous y compris - et autant d'hommes seuls.

Une ambiance simple, dans la détente et la bonne humeur.
Tout commence autour d'un verre, d'une discussion sympathique, une manière de faire monter la température...
Aucune obligation de votre part. Vos envies et plaisirs seront les nôtres.

Donc.... Si vous êtes un couple et que vous avez envie de faire notre connaissance, n'hésitez pas, faites nous signe !!
Par mail, directement sur Netechangisme.com, pseudo "les-chacals".

lundi 1 juillet 2013

Compte-rendu de notre soirée chez Maor le samedi 29 juin 2013

Après des mois et des mois de silence, sans pour autant avoir disparu du circuit libertin, nous revoilà !
Pour combien de temps ? On verra bien...

Les news ?
Bah nous avons été pas mal occupés par d'autres choses importantes de la vie, des affaires à régler, des affaires à entamer.
Nous avons néanmoins poursuivi les soirées de notre papa Z et Anjoudemon, en faisant partie du staff.
Cela nous permettait de garder un pied dans ce monde auquel nous tenons quand même un peu.

Mais une fois n'est pas coutume, ayant été invités par le couple maor et semblant être sur la même longueur d'ondes,
c'était l'occasion de profiter d'une vraie soirée, sans contrainte, où tout est permis,
à la différence des soirées de notre papa où le boulot, c'est le boulot, pas de bagatelle !!

Nous voici donc le samedi 29 juin au matin.
Je me lève tranquillement, c'est un rare samedi où pour une fois je n'ai pas de devoirs à faire, l'année scolaire étant terminée et où je n'ai finalement qu'à attendre que mon chacal se réveille.
Oui, je sais j'aurais pu en profiter pour faire un peu de ménage, tout ça tout ça...
Mais ça fait du bruit hein et faut pas réveiller le chacal qui dort paisiblement.

Mon esprit est préoccupé principalement par le cours de sport que nous avions décidé qu'il me donnerait.
Le voyant souvent en donner à d'autres, j'avais une certaine appréhension de voir le doux chacal disparaître et revenir dans la peau d'un sergent instructor qui mord fort !

Bref bref, ne nous égarons pas..... Le cours de 2 heures étant passé, mon esprit revient à la soirée.
Et faut bien avouer que ma motivation était bien loin.... Un peu de fatigue probablement...
Mais surtout, j'ai du mal avec la nouveauté ! Et là, j'étais servie !
Nouveaux organisateurs, nouveau lieu, nouveaux invités...
rien de bien rassurant pour moi qui a mes petites manies et mes petits rituels.
Mon chacal lui était super content et m'a secouée un peu.

Nous voici à choisir notre tenue. J'en ai marre de mettre toujours les mêmes robes.
Je sais pas pourquoi, certaines robes qui m'allaient plutôt pas mal avant, me semblent maintenant complètement démodées et moches...
Là, c'est sûrement l'appel des soldes qui résonne en moi !
Ne sachant pas trop où nous allons et l'esprit, nous décidons de faire sobre.
Alors qu'habituellement un thème tel que Dandy nous aurait fait sortir au moins les chapeaux, porte-jarretelles, petit gilet et même cravate pour moi...
Mais bon.... nous décidons d'être discrets et d'abord se familiariser doucement en observant, plutôt que d'y aller sans scrupule quitte à nous sentir décalés.

Nous prenons notre petite douche, défrichage des quelques poils en trop, ravalement de façade pour moi,
élaboration de la tenue camouflage pour venir en moto (avec bas et porte-jarretelle c'est sexy mais pas très approprié à ce moyen de locomotion).

Nous arrivons à destination et nous retrouvons face au... non pas cerbère, mais portail sécurisé par un code, que je n'ai pas.
Pas grave, j'avais pris mon téléphone et j'appelle illico. Un membre du staff vient nous récupérer.
Une porte transparente, mon chacal entre en reconnaissance.

Déjà pas mal de personnes présentes.
Une table avec les boissons et des choses à grignoter, un peu plus loin un studio photo.
On nous demande notre pseudo puis on nous propose d'aller nous changer en bas avant de prendre notre vestiaire.
Nous descendons donc les escaliers et nous découvrons une petit espace type piste de danse et 3 belles chambres, 2 salles de bain et des wc.
Tout cela dans un style assez épuré, très sobre, propice à plein de doux câlins.
Bref, on se change et nous remontons avec notre équipement que nous confions à nos hôtes.
C'est cool, pas de ticket de vestiaire à se trimbaler toute la soirée.

Les bouteilles sont à notre disposition, chacun se sert comme il veut, c'est convivial, ça fait un peu fête d'étudiants sauf qu'on n'est plus tout jeunes...
Whisky coca pour moi, vodka quelque chose pour le chacal.
Une première personne nous reconnaît et sous informe qu'il nous a déjà vu au staff chez notre papa Z, que moi la princesse j'étais au bar et que je lui avais dit que je ne sortais jamais dans d'autres soirées libertines.
Ah bon ?! J'ai dit ça moi ??? Bon...

Nous retournons visiter un peu mieux le bas. Un homme seul là encore nous reconnaît comme étant les chacals de l'équipe de Z.
Décidément ! On commence légèrement à avoir honte de ne pas nous-mêmes reconnaître les visages qui devraient nous être familiers.

Nous remontons parmi l'ensemble des convives. Mon chacal pour une fois me signale qu'il reconnaît un couple.
Puis moi je reconnais un autre couple avec qui nous avions échangé sur netechangisme à peine 2 heures auparavant.
Le chacal me dit "tiens on devrait aller leur dire bonjour"... et moi, mode sauvage "Euuh pourquoi ? je les connais pas".
Oui bon.... quand je suis sur un lieu inconnu je suis comme un huître.... !

Puis nous croisons le couple Mastermind75 que nous apprécions beaucoup. Je commence à aller mieux.
Des visages familiers, ça aide. A peine 5 minutes après, voici Max Casanova que je n'ai pas vu depuis au moins 2 ans, suivi de Majdi son compère.
Ah bah la soirée débute bien !!
C'est Max Casanova qui m'a fait découvrir ce monde alors forcément cela m'aide tout de suite à aller vraiment bien (et les 2 verres de whisky coca aussi, d'ailleurs je commence même à apprécier la musique qui 10 minutes auparavant ne me convenait pas du tout).

Nous décidons d'aller commencer les hostilités en douceur.
Un petit cunni sympathique de la part du chacal, nous sommes très vite rejoint par ci par là par quelques queues qui s'offrent gentiment à ma bouche.
Des talons aiguille se promenant à quelques centimètres de mes yeux, nous quittons le lit.
Nous croisons Max Casanova et sa charmante compagne de la soirée pour entamer quelques coquineries en mode vertical cette fois (moins dangereux).
Une fois le lit à nouveau dispo, je poursuis avec quelques queues à sucer qui se finiront dans ma chatte non pas sans avoir été chasser de la capote qui se faisait denrée rare.

Nous voilà rejoint par l'un des couples que nous avions reconnu et procédons ensemble à quelques mignonnes cochoncetés.
Une fois cela fini mon chacal me propose d'aller me doucher.

Mais que vois-je ?
Max tout seul en observateur dans le coin de la pièce.
Allez, on va titiller tout ça !
J'ai été rapidement reprise d’assaut par quelques hommes qui m'auront apporté bien du plaisir.
Cette fois c'est fini, plus rien de suçable à l'horizon, allons prendre une douche.
Cela tombe bien, j'en ai vue une à l'italienne juste à côté, je me réjouis d'avance. Cependant mauvaise surprise, l'eau étant glacée, je me contenterai du minimum syndical pour garder une apparence humaine.

Nous remontons et constatons qu'il y a un peu de vide, pas mal de monde étant déjà parti. Ah mais, il est déjà bien 2h00 du matin...
La fatigue se fait sentir... Un dernier verre puis il est temps pour nous de prendre congé.
Nous retournons récupérer notre vestiaire, nous changeons au coin de la pièce et hop ! Go go go dodo.
Bilan, belle soirée qui a pour moi été tout en progression.
Depuis la démotivation à l'idée de me bouger jusqu'à m'éclater comme une petite folle dans les coins câlins.

mardi 16 octobre 2012

Soiree-chiic : Mille et une nuits à Morangis le samedi 13 octobre 2012


Ce matin là, je me lève, il pleut des cordes et je me rends compte que nous avons un petit week-end tranquille, sans rien de prévu, chose qui ne nous est pas arrivée depuis des lustres.
En effet, entre les amis verticaux et horizontaux (voire diagonaux pour certains), la famille, les événements divers, c'est incroyable ce que le temps passe...

Je réalise même que nous n'avons pas fait de soirée libertine depuis au moins fin 2011.
Je ne compte pas celles dans lesquelles nous filons un coup de main à notre papa Z ou sa belle Anjoudemon.

Je me connecte donc à netechangisme histoire de papoter avec notre amie K et voir ce qu'elle fait de beau ce soir.
Elle m'annonce qu'il y a la soirée "Mille et une nuits" organisée par soiree-chiic, anciennement aux_s_cougars et qu'elle-même y va avec notre bellenana légendaire.

Nous avions déjà apprécié notre petite soirée du 5 novembre 2011 chez eux alors pourquoi pas....

Je me tâte à demander aux organisateurs si notre présence est encore possible, ça fait un peu crève la faim, genre on est des clodos, ouvrez nous la poooooorrrte !!...
Mais j'adresse tout de même un petit mail.

C'est avec surprise que genre 10 minutes après je reçois une très gentille réponse m'annonçant qu'on est les bienvenus chez eux ce soir.
Chouette !!

Mais mon chacal pionce encore et il pleut des cordes, va-t-il être ok?
Et puis.... avec quoi vais-je m'habiller puisque c'est une soirée au thème oriental....

Mon chacal se lève, la tête enfarinée dans les fesses, pas le temps d'un bonjour que je lui propose illico la soirée de ce soir.
Il est cool mon chacal, il est toujours partant et de bonne humeur !

Moi à l'inverse, au lever, je ne trouve pas l'usage de la parole sans avoir au préalable avalé mon verre de coca, me contentant au mieux d'onomatopées si on me parle avant... ou pire, de grognements.
Le voici donc ok pour la soirée et mieux encore : très motivé.
Lui aussi trouve que ça fait longtemps que nous ne sommes pas sortis chacaliser....

Nous commençons à sentir l'effervescence monter quand nous étudions le thème et voir dans quelle tenue je vais m'habiller.
Il n'aura même pas le temps de prendre son petit dej' que je lui propose mes choix de robe.
Nous adorons ce moment... Notre préparation fait partie d'un tout.
Après le choix des vêtements, y'a le dépoilage.... bon, plus pour mon chacal puisqu'il a été jusqu'à se faire cramer le derche au laser!
Et moi faut bien avouer, j'étais un peu en jachère !

Après la douche, c'est ma séance bouclettes !
Oui, car pour avoir de belles boucles et me donner une tignasse de rêve, j'ai trouvé la recette miracle :
Tailler une pipe à mon homme ou me faire prendre copieusement en levrette.
VE-RI-DIQUE !!!!

Note du Chacal : Si ça s'ébruite dans l'industrie cosmétique, je vais me retrouver enchaîné chez l'Oréal à produire toute la journée..

Et cette fois, pour le coup, je fais d'une pierre deux coups : Moi j'ai mes bouclettes, et je lui vide les boulettes de manière à être sûre qu'il ne crève pas trop de faim en soirée.
Ahahah machiavélique !


Nous nous équipons pour nous rendre jusqu'à Morangis en moto sachant qu'il y aura probablement de la pluie sur le retour, donc les grands moyens.

Mon chacal avait ronchonné quand je lui avais dit que je voulais y être pour 21h45, prétextant que ça n'allait pas commencer avant 23 heures.
Mais lorsque nous sommes arrivés à 22h10, la soirée battait son plein ! Canapés remplis, piste de danse bondée, ambiance déjà chaude.... Là encore, très surprenant.

Comme la première fois, à l'accueil, nous avons la belle Jasmine qui nous salue et nous souhaite la bienvenue ainsi que Joss.
Ces derniers nous faisant des allusions par rapport à notre futur compte-rendu sur notre blog et nous présentant comme "les-chacals" auprès des gens présents au bar à ce moment.
Sur le coup, ça nous fait rire et nous donne l'impression d'être des gens du guide Michelin du libertinage!

Nous demandons à nous changer dans le vestiaire.
Et là oh malheur....

Moi qui suis gardienne du vestiaire habituellement, horreur malheur enfer et damnation : ça me donne une envie presque irrésistible de tout ranger là dedans!!
C'est sûrement autant le bordel quand moi je le fais, mais c'est mon bordel organisé!
Bref, mon chacal me sortira de là...

Au passage, on peut pas s'empêcher d'être curieux de la manière dont ils s'organisent par rapport à ce que nous faisons d'habitude.
Et là, faut bien avouer, on tire notre chapeau ! Ils emmènent jusqu'à un four sur place !! Y'a cafetière et tout!
Le buffet est fait maison par les mimines de Jasmine!!! Mais pas deux pauvres tranches de pain non...
Là c'est Couscous maison s'il vous plait !! Bref bref, on s'incline ! Elle se fout pas de notre gueule c'est sûr !

Nous prenons place sur un canapé avec bellenana et son cavalier du soir. Mon chacal commençant son ballet du canapé au bar, du bar au canapé pour m'apporter mes flûtes de champagne, pochtronne que je suis.
Moi je commence mon repérage des hommes que je me mettrais bien sous la dent. Zut, fait chier, les deux que j'aime bien dans la soirée sont à l'organisation..... rrrrrrrrrrrrrrrrrrh.........
A chaque fois que je les vois passer, mon chacal se voit contraint d'essuyer mon filet de bave afin de me faire garder une apparence respectable... Bref.....

Côté musique, de mon côté j'aime bien la programmation mais il est vraiment dommage de ne pas régler correctement les enceintes. Là, ça sature vraiment et ça casse les oreilles.
Chacal que nous sommes, nous avons également noté le fameux bide du DJ lors de la chanson "maîtresse" du groupe Images, lorsqu'il a coupé la musique espérant entendre chanter....
Faut dire que les bouches étaient pleines non pas de bites mais du fameux couscous !

Bon, sur ce, je propose à mon chacal de le délester une fois de plus de son sperme. Un p'tit creux quoi... et nous voilà montés à l'étage.
Pas grand monde là dedans..... La fête bat son plein en bas et ici c'est presque monacal!

Je commence à le sucer, espérant pas si secrètement avoir un champ de bites comme j'aime dans les minutes qui suivront.
Je vois quelques messieurs arriver. Zieutant timidement....

Après avoir asséché mon homme, nous balançons presque synchro "NEEEXXXXXXXT !!!".
Et une gentille bite s'est présentée à ma bouche.
Elle m'aura donné du fil à retordre : le monsieur étant sensible à ce qui se dit autour de lui et perdant régulièrement 20 % de son érection à la moindre boutade d'un de ses amis.
Mais j'en suis venue à bout tout de même non pas sans mettre fait presque péter une dent et défoncer la lèvre à coup de chevalière (que ces messieurs devraient enlever quand ils se branlent sur notre visage, au passage... bref).
Une fois celui-ci fini, je regarde autour mais je n'avais que quelques gentilles toutes molles et plus envie de me décarcasser comme je l'ai fait pour la précédente.

Nous nous apprêtons à sortir et croisons à l'entrée de la chambre un monsieur nous expliquant qu'il fait partie du service du nettoyage.... Bon c'est bien joli tout ça mais moi je mets un point d'honneur à nettoyer mes outils derrière moi, non mais !

Nous redescendons, chouette, une bachata, me voilà à danser un peu pour mon homme et dandiner du cul pour son plaisir.
Un peu de papotage avec nos amis, quelques verres supplémentaires, un dernier tour à l'étage pour voir si on remet le couvert, un peu de zieutage des ébats en cours et bon... la trajet se faisant en moto, il est préférable de partir avant que la fatigue nous rattrape. Nous plions donc bagage vers 2h30.


La soirée fut vraiment très sympa. Ca fait du bien de pouvoir en profiter un peu, de se laisser aller. A refaire !!!

Bisous les coquins !

mercredi 27 juin 2012

Soirée des chacals - Samedi 30 Juin 2012

Bonjour les coquins !!

Nous organisons notre soirée Samedi 30 Juin 2012 à 20h45 à notre domicile dans le 20ème arrondissement de Paris.

Une ambiance simple, dans la détente et la bonne humeur.
Tout commence autour d'un verre, d'une discussion sympathique, une manière de faire monter la température...
Aucune obligation de votre part. Vos envies et plaisirs seront les nôtres.

Notre format préféré ? 3 à 4 couples avec 1 à 2 hommes seuls.
Si vous venez en voiture, nous pouvons vous prêter notre place de parking en sous-sol pour vous garer.

Donc.... Si vous êtes un couple et que vous avez envie de faire notre connaissance, n'hésitez pas, faites nous signe !!
Soit par mail, soit directement sur Netechangisme.com, pseudo "les-chacals".

vendredi 9 décembre 2011

Compte-rendu de nos 2 soirées chacalisées 2011

recrutementCe fut notre deuxième soirée dans notre nid d'amour des chacals. La première ayant eu lieu le 12 novembre 2011. Les deux furent vraiment différentes.

Ce qu'il faut bien savoir et qui en étonne certains, c'est que pour organiser une telle soirée, il vous faudra passer des heures et des heures devant votre écran à recruter vos couples. Nous avons d'ailleurs eu des pensées émues pour notre cher Papa Z qui se donne du mal à en trouver une trentaine pour ses soirées à Morangis. Bref, au 12 novembre nous partions vierges (oui bon, sur ce site, le terme devrait être censuré) de tous témoignages puisque c'était nouveau pour nous.

Donc, je me suis collée tous les soirs, 3 semaines avant le jour J, sur le site netech à envoyer des invitations aux couples connectés qui me plaisent. Oui car je lis réellement toutes les fiches et je sélectionne des gens en rapport avec nous-mêmes (âge, philosophie, recherche), le but n'étant pas de remplir notre appartement (nous n'y gagnerions rien) mais de faire connaissance avec des gens qui déjà sur le site nous paraissent intéressants. Les couples en recherche de luxure, porno-chic (je sais, ça veut rien dire.....) et autres superficialités non merci, beuuurrrkk.... On n'est pas là pour ça, et pourtant ça ne nous empêche pas d'être aux petits soins et de recevoir nos couples avec canapés au foie gras, raisin, framboises, tomates cerise, rochers Ferrero et 1 à 2 bouteilles de notre champagne... Parce qu'une chose est sûre, on a très envie de faire plaisir mais pas que l'on profite de nous.

Sur une centaine d'invitations, il faut savoir que vous aurez peut-être 15 réponses.... Les 85 autres viendront sur votre page voir à quoi vous ressemblez et qui vous êtes et ne nous adresserons même pas un signe.... Parmi les 15 autres, vous aurez 5 à 6 "pas intéressé", 3 à 4 "nous sommes déjà pris à cette date mais la prochaine avec plaisir", 3 à 4 qui nous demanderons la liste des invités avant de s'inscrire (difficile à donner quand personne n'est encore inscrit n'est-ce pas ?!)...

Au top 10 des réponses les plus nazes, nous avons eu "Pas de feeling, désolée"..... J'ai failli tomber du canapé cette fois là.... !!! Comment peut-on parler de feeling sans même nous avoir adressé la parole... nous comprendrons donc que c'est une gentille façon de nous dire qu'on leur plaît pas, voire qu'on est moches quoi... Et dans la réponse la plus chiante (et un peu débile faut le dire quand même), après avoir bien dit qu'il y aurait 4 couples + 2 hommes seuls, nous avons "Pouvez-vous nous donner la liste d'invités déjà inscrits ?"... et là on énumère et ça finit par "Non pas intéressés, nous n'allons pas aux soirées où il y a des hommes seuls..."... Bref, je vous conseille d'avoir les cheveux bien accrochés à votre cuir chevelu et de pratiquer le yoga. Il faut quand même vachement les aimer les gens pour ne pas péter un plomb..... recrutchacal2.jpg

Pour cette première soirée, nous avons donc trouvé 4 couples (3 vrais et un faux) et 3 hommes seuls (dont un qui est venu avec un couple). Donc 15 personnes dans le petit appartement. Les gens sont arrivés petit à petit et se sont entassés timidement au début les uns à côté des autres. Après quelques verres de champagne, l'ambiance s'est réchauffée. L'un de nos hommes seuls était un parfait narrateur de ses aventures et tout le monde s'accrochait à ses lèvres. Notre canapé 2 places est bientôt devenu un 5 places. L'heure tournait et nous étions toujours accrochés aux lèvres de notre complice. Moi et mon chacal commencions à paniquer... Comment faire pour démarrer les hostilités ???.... J'ai décidé de faire une tentative. Mon chacal étant assis par terre, j'arrive au dessus de lui, je remonte sa chemise qui me servait de robe afin qu'il entame un léchage de foufoune. S'établit alors un vrai silence de mort....et les yeux de 13 personnes rivées sur nous. Il nous en faudra pas plus pour nous refroidir et capituler, un grand moment de solitude... Nous ne sommes pas si timides d'habitude... Nous étions toujours à réfléchir à une manière de faire bouger ce petit monde, puis je ne sais plus comment, mais j'en arrive à aborder le sujet de notre "boîte à jouets" dans la chambre, qui contient le gel orgasmique "Play-O" du Durex et j'en explique les effets à ces dames. L'une étant curieuse, elle décide d'aller voir, accompagnée de mon chacal (en fait, c'était une volonté aussi de lancer les ébats). Puis ça a entraîné tout le monde vers la chambre. Très vite, nous nous sommes entremêlés. 11 personnes dans la chambre, 8 sur le lit qui se lèchent, se sucent, se pénètrent. Et dans le salon, notre amie K se fait un joli duo avec son beau mâle et mettra à rude épreuve la solidité du canapé. Une fois tout le monde rassasié, dernière coupe de champagne, quelques coquineries variés et premier départ vers minuit. Les derniers partiront je crois vers 1h30. Nous voilà donc bien fatigués mais content de nous. Tout le monde a bien pris du plaisir.

La soirée suivante, avec quelques témoignages à l'appui, j'ai commencé le recrutement genre 2 semaines avant le jour J. Je commence par envoyer une invitation à toutes les personnes qui m'avaient dit "déjà pris, mais une prochaine avec plaisir".... et leur réponse fut "déjà pris, mais une autre fois avec plaisir".... Bon ok. Notre amie K fut la première inscrite avec à nouveau son bel étalon. Comme elle voulait fêter son anniversaire, je décide de contacter une de ses amies qui nous aura fait l'honneur d'accepter illico. K étant gourmande et assez sélective, je décide de mettre le paquet sur la qualité des hommes seuls, version abdominés, pectorés et bien équipés. Un vrai couple s'inscrira aussi assez facilement. C'est le jour J que tout s'accélère et que les laissés pour compte se manifestent, ce qui me permet le luxe d'en refuser 3 ou 4. Nous voilà donc avec 1 faux couple, 1 vrai couple, 2 nanas seules et gourmandes et 6 hommes seuls dont 2 qui partiront assez tôt car travaillant le lendemain matin. Cette fois, la soirée a démarré sans même qu'on cherche à faire quoique ce soit. Je m'assis sur le coin du bureau, un beau mâle se retourne et entame un cunni que nous poursuivrons dans la chambre, bientôt suivis de K et 2 beaux mâles pour elle seule. Tout le monde s'est retrouvé très occupé chacun avec son os à ronger ! Je retourne au salon laissant K s'activer avec maintenant 3 beaux mâles.... Ces derniers parviendront même à nous déboîter un côté du lit. C'est environ 1 heure après que moi et son bel étalon achèveront l'autre côté de ce pauvre lit. Quelques pauses au salon et ça continuera de baiser jusqu'à 4 heures du matin cette fois... Une bien belle soirée ! Des femmes rassasiées et contentes de la qualité du recrutement de ces messieurs.

J'en aurais bien chié avant... mais à chaque fois, c'est une vraie récompense de voir nos invités s'amuser et repartir avec le sourire, cela nous fait vraiment oublier les difficultés de l'organisation. On est alors pressés de recommencer et de poser une date.... et bien sûr, on va encore galérer et stresser pour recruter ! Un vrai cercle vicieux, une spirale infernale !

mardi 15 novembre 2011

Soirée du 5 Novembre 2011 chez "aux_s_cougars"

Nous n'étions pas retournés sur les lieux du crime depuis un mois et demi. La route nous est familière, et pourtant l'excitation est différente. Plusieurs fois, pendant la route, des éclairs de lucidité nous remettent dans l'ambiance attendue : "Ah zut, on va pas pouvoir se changer avant que tout le monde arrive".. "Rhaaa, faut qu'on amène une bouteille ce coup ci!"

Le dress-code nous avait tout d'abord laissés un peu sceptiques : Halloween - avec une semaine de retard. Puis la tension, la fébrilité monte avec nos préparatifs. Les idées de déguisement nous viennent : Une sorcière ? Une vampirella ?

Quelques emplettes au magasin de farces et attrapes : Tout a été dévalisé par les soirées Halloween de la semaine précédente. Une idée nous motive particulièrement : les lentilles de contact fantaisie. plus pratique qu'un déguisement, surtout si il faut l'enlever... et le regard a toujours été important, dans l'approche des chacals. Le modèle "yeux de chats" attire mon attention, tandis que la princesse est carrément orientée "yeux de démons". Le manque de temps nous fait hélas nous rabattre sur des lentilles aux couleurs "naturelles". résultat : très beau, dégradé mais pas trop.. du coup on ne voit rien. Enfin si, un très léger reflet, presque naturel. Alors que le but était au contraire un regard sur-naturel.

Une fois sur place, l'accueil est parfait. Nom et pseudo indiqués sur la liste des invités, mots gentils de bienvenue de l'organisatrice. Nous prenons des leçons pour nos propres soirées! Un moment d'hésitation nous empêche d'aller rejoindre "nos places" derrière le bar, et près des vestiaires. Nous sommes même déconcertés de voir d'autres personnes à NOS places.

"Hum.. et donc on fait quoi maintenant?" Assis dans les canapés, la musique nous semble trop forte - ou bien est-ce la proximité du haut parleur ? Les plats proposés sont d'une qualité bien supérieure aux chips/cahuètes que l'on peut parfois rencontrer. Ma Fely vide gaiement les flûtes de champagne (à défaut d'autre choses).

La tenue de la princesse (des ténèbres) est parfaite : très peu contraignante (les cornes en serre-tête se font oublier) et l'impact est important (surtout avec le martinet et la tenue vinyl).

Dans la pénombre de la piste de danse, les lentilles de contact nous déçoivent : on ne voit aucune différence. Enfin sauf pour mes yeux qui commencent à piquer et qui pour le coup vont virer à ce fameux rouge démon (ou camé?). Au revoir belles lentilles... un tour aux toilettes et puis s'en vont! Mais l'idée reste dans nos tëtes. Pourvu qu'un jour cela reste dans nos yeux.

Je me retrouve donc sans déguisement, mais aucune remarque ne nous est faite à l'accueil. Au vu du peu d'hommes déguisés, de toutes façons... Nous avons un Zorro, un pirate et un bourreau, visage bien couvert, ce qui nous fait plus rire que peur. Ou plutôt si : peur de voir les vrais visages... C'est sur ces pensées que le ton est donné : confortablement installés dans les canapés, les chacals s'en donnent à coeur joie à imaginer les visages, les désirs, et les professions des sorcières venues s'encanailler.

Heureusement, nous croisons rapidement des visages connus : la mini-kes, et un couple Alfacool.

La soirée est déjà bien avancée et l'étage du bas est encore plein de monde. Les hostilités semblent avoir du mal à s'ouvrir. Nous ne sommes toujours pas montés dans les chambres car la miss est en général "du deuxième/fin de service". Je laisse quelques instants ma belle discuter avec son amie pour aller renflouer nos flûtes encore vides. Il aura suffit de ce laps de temps pour que la piste et les canapés jusqu'alors bondés soient désertés. Comme une volée de moineaux, ou bien un joueur de flute qui serait passé par là, ensorcelant hommes et femmes : "montez, on va commencer !"

Le temps passe et lorsque nous montons pour ce fameux 2ème service, la chambre du fond est libre. Seule une demoiselle à la peau très blanche nous y rejoindra pour s'y amuser avec un jeune black qui a l'air bien motivé. Les draps sont nickel... pour l'instant. La princesse des chacals prend alors les choses en main. Enfin en bouche. Et ses caresses sont les bienvenues, car je suis loin d'être en grande forme. Le martinet change de main, je me retrouve les bras en croix, à me faire flageller le dos d'une main experte. Pendant que la Fely, non moins experte, s'occupe de ma queue, désormais en bonne forme.

Hélas ce spectacle ne semble pas émoustiller le public. Curieux, souriants, sourcils levés, mais pas de vraie interaction. Pas de commentaires, ni rires, ni encouragements. On nous gratifiera d'un "C'est spécial ça"... Cette absence de réaction des "passants" nous touche, car nous sommes habitués à plus de hardiesse. Même en passant par une petite levrette, personne n'ose approcher ma belle, qui n'est pourtant pas farouche lorsque sa bouche est libre.

Nous ne menons pas bien loin nos étreintes, et je décide assez rapidement de "finir" ma chacalle. Ce sera donc assise sur un coin de lit, les bras tenus, que je la fais gicler fort sur ces pauvres draps qui en prennent pour leur grade. Giclée bien appréciée par notre camarade de lit, qui dit "je suis toute sèche, moi", dommage. Piètre compliment pour son amant qui s'échine depuis 20 minutes...

Un passage par la douche car la chaleur est comme toujours bien présente, et nous revoilà sur les canapés. Les desserts ont entre temps été installés sur les tables : de vraies tartes et brownies maison! Voilà qui change singulièrement des buffets servis habituellement. Un passage au bar pour une dernière coupe nous apprend que.. c'est trop tard, et qu'il est l'heure de boire du café! Heureusement, il reste du Red Bull, tout aussi efficace, et plus festif.

Quelques minutes plus tard, les yeux plongés dans ceux de ma belle, le verdict tombe : "on se casse ?"